02/07/2006

Premier boulot

Voilà donc alors que je suis bien dans cette école et dans cette section artiste ! Que je me mets à chercher du travail et j’en trouve assez vite. Pas génial comme travail mais il paye pas mal.

 

Et là premier big problème ! Avec ma mère et son travail de destruction moral. Cela ne lui plaisait pas que je suive dans étude et maintenant que je travail, il lui faut l’entièreté de mon salaire. Je dois me contenter d’un peu d’argent de poche. Et faut pas compter qu’elle en met un peu sur un compte d’épargne ! Non tout pour elle ! Bon je la ferme et m’écrase, j’économiserais ce que je peux !

 

Petite parenthèse :

Avec le recul, toutes ces années scolaires ne se sont pas trop mal passées. Pas vraiment intégré dans « le monde des mecs » mais surtout pas rejeté, enfin limite, limite car pour beaucoup de jeunes lorsque les hormones sont en folie tout tourne autour des rapports mecs/filles. Et là ! Trop occupé par mes problèmes d’identité, il y a des lacunes. Je peux faire semblant, imiter les autres garçons du mieux que je peux. Mais je ne me sens pas attiré par des rapports avec les filles, ni avec les garçons !

 

Oui, difficile pour beaucoup de gens de comprendre les différences entre trans et homo. Je suis bien d’accord qu’il y a des trans qui sont passés par une phase homo avant de devenir une femme. Mais pas moi !

 

Pour moi c’est clair, je n’ai jamais accepté mon corps de garçon. Et dans ces conditions il m’était difficile de jouer la comédie dans mes rapports avec les filles. Flirté d’accord mais pas aller plus loin. Je pense aussi qu’être homo, c’est avant tout aimer son corps et le corps d’un autre garçon. Un peu comme aimer tous ce qui est masculin ! Moi, je n’aimais pas mon corps et malgré qu’il me fallais faire un maximum comme « eux » Je faisais un rejet de tous ce qui était masculin.

 

Mais bien sur qu’avec des longs cheveux, habillé mi-hippie, mi-baba, babiole aux poignets, sac besace bariolé et toges aux pieds, je ne faisais pas vraiment mec, virile, dur et tout ! Et qu’il y avait pas mal de personnes pour me faire des allusions à l’homosexualité.

 

Voilà qui est dit !

 

Donc je travail ! Et me voilà à rentrer une candidature à la poste. Comme mon frère aîné, avec la seule différence par rapport avec lui, il y a des examens à passer ! Lui est rentré comme on dirait maintenant « avec un bon coup de piston »

 

Examen assez simple et facile ! C’est aussi qu’au début juillet 1973, je commence une carrière de facteur et là, je sens pour la première fois que de chose font bouger dans ma vie. Des petits détails, comme l’achat d’une moto pour mon frère aîné. Le fait que mon deuxième frère, le cadet, à lui aussi maintenant un vélomoteur pour aller à l’école. Et même si je dois toujours rentre l’entièreté de mon salaire à ma mère, en tant que facteur il y a les « à coté » autrement dit les « dringuelles » autrement dit, je peux économiser beaucoup plus d’argent.

 

Et comme les autres ont des motos comment ma mère pourrait-elle m’en interdire l’achat ? 

 

 

  

13:21 Écrit par Loulou | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.