22/07/2006

Les débuts

Alors, comment cela ce passe les débuts d’une transsexuelle ?

 

Lors des premières discussions avec la psychologue et le psychiatre. Ils m’avaient bien dit, un an de suivi psychologique, un an de traitement puis opération. Mais aussi qu’il fallait un « réality life » ou quelque chose dans ce genre-là ! Bref, faut vivre d’abord en femme avant de se faire opérer !

 

Pour moi, pas de problème ! Première nuit dans mon appartement et le lendemain matin c’est un dimanche. Je vais faire un tour dans le quartier. Mauvaise idée et seule fois ou j’aurais des problèmes à cause de ma transsexualité :

 

C’est un quartier pourri, délabré et rendu tristement célèbre depuis peu avec l’affaire des deux gamines tuées ! Je marche sur le trottoir, il fait calme. Lorsqu’une voiture délabrée immatriculée en Allemagne passe au ralenti. A bord, deux gamins de type pakistanais, le passager me regarde, puis ils se parlent et redémarre. Font le tour du bloc de maison et reviennent pour me suivre au ralenti puis se mettent à ma hauteur ! Et commence à me parler dans leur charabia, je ne comprends rien mais au ton de leurs voix, ce ne sont pas des compliments qu’ils me disent !  En plus, il n’y a personne en rue ! J’accélère le pas, arrive sur un quai, je le prends à contre sens. Eux sont obliger d’aller de l’autre côté. Je ne connais pas le coin, je tourne alors dans une ruelle puis arrive dans ma rue juste au moment ou eux aussi réaparaissent face à moi ! Là, ils se font plus menassent, le passager sort un couteau et je n’ai plus d’autre choix que de crier ! Et de courir, je suis à quelques centaines de mètres de chez moi, eux ils hésitent à faire une marche arrière avec leur poubelle. A moins qu’ils aillent eu peur de la faire dans le sens unique ! Pour rentrer, j’ai une télécommande qui ouvre à distance le volet du hangar et avant qu’ils n’aient compris, je me volatilise ! Ce fut la peur de ma vie !

 

Par la suite, le plus gros problème fut à mon travail. Avant de m’y présenter en femme, il me faut en discuter avec la direction. Malheureusement pour moi, les gens qui la composent ne sont pas des personnes d’actions. Mais bien des « pistonnés  politiques » des gens qui sont là, juste pour la fonction, les avantages et leurs salaires, pas pour prendre des décisions ! Cela traîne en longueur et il faudra un coup de chance sous la forme d’une rencontre de mon médecin et d’une de ses vieilles amies proche du seul directeur de valable, pour qu’en quelques jours tout soit arrangé !

 

Comme cela parle beaucoup dans mon dos et que si cela se sais, si certains de mes collègues m’ont déjà vue en femme. Il faut bien dire que cela va faire des vagues une fois que je viendrais réellement travailler comme je suis depuis plusieurs mois dans ma vie privée !

 

Nous sommes début septembre, et le traitement hormones a déjà de beaux effets sur moi. Mais, pour mon travail, je mets toujours de vêtements masculins. Donc, après une petite discussion avec mon chef et le seul directeur qui me pris au sérieux il est convenu d’une date pour mon premier jour de travail en femme, le 12 septembre 2001 !      

 

 

 

 

 

21:49 Écrit par Loulou | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.