24/07/2006

Au quotidien

Pas simple de vouloir raconter son histoire avant de parler du quotidien et en y mettant parfois un peu d’infos. Quelques explications justes pour suivre le commentaire sur le dernier post ou Neith disait :

 

Merci à toi, cela m'a touchée.
Je ne te "connais "pas encore, c'est d'autant plus adorable de ta part.
Petite question: J'avais côtoyé deux transsexuelles au Gate, elles me semblaient fines d'esprit, drôles et subtiles, très sympa, mais malgré mes tentatives, j'ai dû me rendre à cette raison: Elles préféraient rester entre elles.
Ce n'est pas la première fois que je m'aperçois de cela.
Snif, pourquoi rester entre Trans ?
 

 

Je ne connais pas beaucoup d’autres transsexuelles, j’en ai bien rencontré quelques-unes à Bruxelles au début de l’année 2002. C’était dans le cadre d’un mémoire réalisé par une étudiante en logopédie. A une époque ou sur les conseils de mon médecin, j’avais commencée une « rééducation de la voix »

 

Si la journée c’était bien passée, ce qui m’avait le plus frappé dans les conversations, c’est qu’elles parlaient d’un tas d’activités qu’elles faisaient ensemble. Il y en avait même qui souhaitaient faire une association d’aide aux transsexuelles.

 

Une association, je trouvais cette idée très bien. Dans le sens ou lorsque l’ont se découvre Trans, cela n’est vraiment pas facile de s’orienter et de trouver les bonnes personnes qui conviennent pour ne pas faire de bêtises.

 

Et puis cela est vrai, que pour une minorité comme sont les Transsexuelles dans notre société. Se regrouper peut parfois donner comme une impression de sécurité.

 

Si cela peut aider certaines qui rencontrent des difficultés dans leur environnement. Je trouve que ça coupe aussi un peu du reste de la vie quotidienne. Au fond, nous sommes des femmes comme les autres qui avons seulement connu beaucoup plus de difficultés au début de notre vie !

 

Et personnellement, je ne voulais absolument pas avoir une vie différente en fréquentant d’autres transsexuelles pour me sentir mieux dans ma vie de tous les jours. Justement, je voulais que ce sois cette vie de tous les jours qui fasse me sentir bien dans ma nouvelle identité de femme ! Etre bien dans ma tête, bien dans mon corps et bien dans ma vie !

 

Mais bien sur, c’est personnel et il ne faut surtout pas prendre cela pour une généralité, car dans une démarche comme la transsexualité, c’est souvent au cas par cas !  

 

         

20:39 Écrit par Loulou | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Je découvre ton blog Je viens de tout dévorer d'une traite et te remercie pour ta franchise. J'ai des choses à apprendre...

Écrit par : franck | 25/07/2006

Répondre à ce commentaire

http://images.bajinganz.multiply.com/playlist/1/59/full/U2FsdGVkX19NkOkrsXSUfpBZ3EhQLZnA1ZY136rPzWs=/aNgGuN%20feaT%20diaMs%20-%20Juste_Être_Une_Femme_.m3u Click sur le lien ci-dessus et tu découvriras...
Dédié à Trans de Vie
Hello , toi!
J'ai lu ta réponse plus détaillée sur ton blog.
La mienne sera brève et pourrait se traduire par beaucoup d'admiration pour oser s'assumer et parcourir un trajet (psy et médico inclus ) afin de parvenir à se retrouver.
Tout simplement.

Chacune fait selon son feeling pour y parvenir.

Anggun , album "Luminescence: "Etre une femme"

moi portez ce que je veux sans tout de suite t'imaginer dieu sais quoi, laisses moi être moi juste être une femme !"
Cela pourrais faire partie des paroles de cette chanson !
Que l'on soit Anggun , Diam's, un fan ou qu'on prefere les boules quiès, ces paroles sont là pour dire un peu à chacune de qu'on à le droit d'être une femme, d'être belle, envers et contre tout.
Le petit plus, l'apparition de rondeurs dans le clip d'Angunn.
A noter que Angunn est également porte parole de l'ONU.

Être une femme, une femme

Angunn- Diams -Être une femme

Laisse mes talons aiguilles
Faire de moi une fille
Sans me regarder
Comme un objet
Sur le vent qui joue
Dévoile mes genoux
Mais jamais question d'attirer sur moi l'attention

Refrain :
Sur les voies de mes longs cheveux
Derrière la couleur de mes yeux
Il y a juste quelqu'un qui veut
Etre une femme, une femme
Et sur le dessin de ma bouche
Tu as cette peau que tu touches
Il y a juste quelqu'un qui peut
Etre une femme, une femme

Être une femme, une femme

Laisse mes envies de soie
En dehors de toi
Mes jambes se croiser
Mon corps bouger
Mes sourires glamour
Mon parfum du jour
N'ont pas l'intention d'attirer sur moi la tension

Refrain

Sur les voies de mes longs cheveux
Ah quelqu'un qui veut
Etre une femme une femme
Sur cette peau que tu touches
Quelqu'un qui peut être une femme
Quelqu'un qui peut être une femme
Qui peut etre une femme

Diams :"Laisses moi dévoiler mes charmes et jouer de mes formes
Laisses moi être femme laisses moi être forte
Laisses moi mettre du gloss sur mes lèvres
Laisses moi être au top avoir l'impression d'être belle Gars
Je suis femme mais je ne suis pas une proie
Ce noir sous mes yeux c'est pas ce que tu crois Non
Si je fais ca c'est pas toujours pour te plaire Babe
mais peut-être juste pour que tu ais peur de me perdre
J'ai de ces femmes qui assurent, femmes qui assument, femmes qui ont su s'affirmer
Faut toujours qu'on me rassure, j'ai des doutes bien sur mais je ne cherche pas à t'attirer
Fémine, parfois si féline va pas lire entre les lignes il n'y a rien d'incenser non
Y a juste un signe un désire d'être fille un désir d'être libre sans arrières pensées"

Refrain(x3)

Une femme

Milbiz à toi!
Neith

Écrit par : Neith | 25/07/2006

Répondre à ce commentaire

Etre une femme -anggun et Diams-cliquez ci-dessous Pour toi!
De Neith

Écrit par : Oups raté! | 25/07/2006

Répondre à ce commentaire

L'homophobie sur Radio Manque de Tact dans les contacts...lol Bonjour Girlie ,
Tu m'apprends quelquechose.
L'homo et Trans-phobies existent bel et bien et se déclinent à l'infini.
La meilleure arme restera celle de corriger celle-ci chacun à sa mesure au quotidien.
Exemple: J'étais dans un bus , une veille dame assise à côté de moi sussurre :"Lesbienne".
Je la regarde intensément , sans réaction.
Elle s'exécute.
Lesbienne.
Je finis par répondre bien haut de sorte qu'on m'entende : "Oui , madame , lesbienne est bien le terme et non pas l'insulte qui désigne une femme qui aime les femmes".
Silence .
Outrée , elle se lève et quitte le bus.
Il y a eu des sourires.
C'était aussi simple que cela , sans pour autant manquer de correction à son égard.

Écrit par : Neith | 28/07/2006

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.