19/02/2007

Les collègues, la suite...

Alors bon cela se passait, il y a plus d’un an que Christian ce chauffeur de bus prit ses distances d’avec moi en apprenant ma transsexualité !

 

Mais puisque nous travaillons dans la même boîte, il est inévitable de ne pas se recroiser un jour ou l’autre ! Pour moi, puisqu’il n’a eu rien de mal de ma part ! Lorsque je le rencontre ou le croise, je lui dis un « bonjour » normal. Il y a plus de 1200 personnes dans notre société et pour moi, il est juste un employé au même titre que les autres, une personne avec qui je suis polie parce que nous travaillons dans la même boîte et c’est tout !

 

Seulement voilà qu’un matin il y a quelques mois, je le rencontrais alors que je me rendais à la cafétéria. Et ce moment-là nous sommes seuls ! C’est alors qu’il me dit des choses (je ne me rappelle plus très bien textuellement) sur ce que les gens racontent sur les autres, les saloperies que certains peuvent inventer pour salir ou faire mal aux gens !

 

Par ce discours, je peux comprendre (bon c’est juste mon interprétation) qu’on lui a dit des choses sur moi. Probablement des choses malsaines et que c’est pour cela qu’il a prit une certaine distance. Mais qu’il se rend bien compte que finalement je ne suis pas « une chose étrange » Et certainement bien plus honnête que beaucoup de ses collègues colporteurs de rimeurs malfaisantes !

 

De mon côté, voilà un comportement qui me vexe (ou me fais tiquer) qu’une personne mal informée me rejette, OK ! C’est son droit. Mais pour moi, celui ou celle qui m’écarte n’a plus aucune valeur à mes yeux ! Donc même s’il a entreprit une courbe rentrante, il est banni !

 

Maintenant, enfin il y a quelques semaines, il a recommencé à essayer de me faire rire ! Et même mieux, alors que je faisais un travail en ville (ce qui m’arrive une semaine sur trois) je vois un bus s’arrêter à ma hauteur, le chauffeur ouvre la porte pour me parler, c’est Christian ! Il me dit quelque chose que je ne comprends pas, je vais dans sa direction, il ouvre alors la porte de sa cabine et me dis bonjour par un petit bisou ! Comme s’il était heureux de me revoir !

 

Et lundi, alors que je fais le courrier en passant d’un bureau à un autre. Il est là, dans celui de son chef, il me semble qu’il a eu des problèmes dans la journée ! Puis, je le croise peu de temps après dans le couloir, il parle avec un des rares mecs sympas que je connaisse. Je dis bonjour et je m’en vais !

 

A 16h30 ce jour-là, je suis à l’arrêt du bus juste en face de la société et voilà qu’arrive une grosse voiture, le conducteur me fait un signe ! C’est Christian ! Je lui réponds et vlan ! La voiture s’arrête, il m’appel. Je vais voir et là, il me propose de me raccompagner.

 

Moi, je suis un peu troublée ! Mais bon, j’avais prévu d’aller faire des courses en ville et je lui dis. Mais il insiste encore pour me déposer à un arrêt de bus qui me fera arriver plus vite au centre ville.

 

Tout d’un coup je repense à ce jour ou il s’écarta en ayant des paroles assez sèches et dur à mon égard ! Et je lui dis alors « non, que c’est bien gentil de sa part, mais je ne suis pas pressée et que de toutes façons des gens comme moi, personne ne les attend chez elles. Alors, aller un peu plus vite en voiture n’a pas vraiment de sens et que je préfère prendre le bus qui va bientôt arriver »

 

Pan ! Je pense qu’une porte vient tout d’un coup de se refermer !

tete

 

16:15 Écrit par Loulou | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.