19/02/2007

Les collègues, la suite...

Alors bon cela se passait, il y a plus d’un an que Christian ce chauffeur de bus prit ses distances d’avec moi en apprenant ma transsexualité !

 

Mais puisque nous travaillons dans la même boîte, il est inévitable de ne pas se recroiser un jour ou l’autre ! Pour moi, puisqu’il n’a eu rien de mal de ma part ! Lorsque je le rencontre ou le croise, je lui dis un « bonjour » normal. Il y a plus de 1200 personnes dans notre société et pour moi, il est juste un employé au même titre que les autres, une personne avec qui je suis polie parce que nous travaillons dans la même boîte et c’est tout !

 

Seulement voilà qu’un matin il y a quelques mois, je le rencontrais alors que je me rendais à la cafétéria. Et ce moment-là nous sommes seuls ! C’est alors qu’il me dit des choses (je ne me rappelle plus très bien textuellement) sur ce que les gens racontent sur les autres, les saloperies que certains peuvent inventer pour salir ou faire mal aux gens !

 

Par ce discours, je peux comprendre (bon c’est juste mon interprétation) qu’on lui a dit des choses sur moi. Probablement des choses malsaines et que c’est pour cela qu’il a prit une certaine distance. Mais qu’il se rend bien compte que finalement je ne suis pas « une chose étrange » Et certainement bien plus honnête que beaucoup de ses collègues colporteurs de rimeurs malfaisantes !

 

De mon côté, voilà un comportement qui me vexe (ou me fais tiquer) qu’une personne mal informée me rejette, OK ! C’est son droit. Mais pour moi, celui ou celle qui m’écarte n’a plus aucune valeur à mes yeux ! Donc même s’il a entreprit une courbe rentrante, il est banni !

 

Maintenant, enfin il y a quelques semaines, il a recommencé à essayer de me faire rire ! Et même mieux, alors que je faisais un travail en ville (ce qui m’arrive une semaine sur trois) je vois un bus s’arrêter à ma hauteur, le chauffeur ouvre la porte pour me parler, c’est Christian ! Il me dit quelque chose que je ne comprends pas, je vais dans sa direction, il ouvre alors la porte de sa cabine et me dis bonjour par un petit bisou ! Comme s’il était heureux de me revoir !

 

Et lundi, alors que je fais le courrier en passant d’un bureau à un autre. Il est là, dans celui de son chef, il me semble qu’il a eu des problèmes dans la journée ! Puis, je le croise peu de temps après dans le couloir, il parle avec un des rares mecs sympas que je connaisse. Je dis bonjour et je m’en vais !

 

A 16h30 ce jour-là, je suis à l’arrêt du bus juste en face de la société et voilà qu’arrive une grosse voiture, le conducteur me fait un signe ! C’est Christian ! Je lui réponds et vlan ! La voiture s’arrête, il m’appel. Je vais voir et là, il me propose de me raccompagner.

 

Moi, je suis un peu troublée ! Mais bon, j’avais prévu d’aller faire des courses en ville et je lui dis. Mais il insiste encore pour me déposer à un arrêt de bus qui me fera arriver plus vite au centre ville.

 

Tout d’un coup je repense à ce jour ou il s’écarta en ayant des paroles assez sèches et dur à mon égard ! Et je lui dis alors « non, que c’est bien gentil de sa part, mais je ne suis pas pressée et que de toutes façons des gens comme moi, personne ne les attend chez elles. Alors, aller un peu plus vite en voiture n’a pas vraiment de sens et que je préfère prendre le bus qui va bientôt arriver »

 

Pan ! Je pense qu’une porte vient tout d’un coup de se refermer !

tete

 

16:15 Écrit par Loulou | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/02/2007

Pfft, les collègues !!!

Je n’arriverais pas à reprendre le fil de mon histoire si je ne viens pas écrire plus souvent ici ! Bon d’accord que la semaine dernière je fut bien mal, un refroidissement comme on s’en passerait bien ! Même si un nez tout rouge et qui coule tout le temps, plus un mal de gorge, ce n’est pas vraiment dramatique en cette saison. Cela pompe pas mal d’énergie et comme le boulot m’en demande déjà pas mal ! On évolue en monde « survie » jusqu'à ce que la santé aille un peu mieux ! Donc pas de surf, ni d’écriture sur le blog !

 

Alors voilà aujourd’hui, je laisse encore un peu mon récit du passé (y a encore des choses à raconter entre l’été 2002 et janvier 2007) pour parler un peu de Christian. Un homme qui est chauffeur dans la même société que moi et travaillant après journée comme conducteur de car.

 

Depuis le vol de ma voiture voici plus de 5 ans, je ne me déplace plus qu’en bus. Et depuis que j’ai déménagé, les correspondances entre les bus sont très larges le matin pour aller au travail. Donc j’ai un petit rituel comme ça, entre deux bus je vais prendre un café à la cafétéria des chauffeurs près du terminus du bus qui doit m’emmener au boulot.

 

C’est comme cela que j’ai rencontré Christian, au début c’était juste un « bonjour » comme avec pas mal d’autres chauffeurs. Et puis voilà, que je viens à changer de coiffure. Jusqu’alors je les avais en petit carré avec une petite franche. Puis j’ai osé un peu plus « sauvage » Et à partir de ce moment-là, à chaque fois qu’il me voyait, c’était des compliments, taquineries et petits mots sympas. Jusqu’à me proposer de l’accompagner en voyage lorsqu’il conduisait les autocars !

 

Sincèrement, j’étais flattée que quelqu’un s’intéresse à moi de cette façon-là. Et honnêtement à aucun moments je ne cherchais à « l’allumer »

 

Et puis un jour, il a eu un comportement diamétralement opposé ! Fini les petites attentions et le petit bisou pour dire bonjour, me parlant au masculin et surtout me faisant comprendre dans ses dires qu’il avait apprit pour mon passé, qu’il savait maintenant que j’étais transsexuelle ! C’est le genre de comportement qui me fais « tiquer » même si je ne le montre pas !

 

Je n’arrive pas encore à comprendre quelle est l’importance pour les gens et encore plus pour les mecs le fait que j’aille été autrement que ce que je suis maintenant ! Ce que ce type me faisait ressentir en me parlant, c’était comme si j’avais trahis sa confiance, comme si je l’avais trompé sur la marchandise ! mais voilà, suis-je responsable de ce qui se passe dans la tête des gens qui me rencontrent ? Et dans ce cas, je ne lui avais rien demandé, rien fais miroité, rien fais espéré ! Tout était parti de lui et de ce qu’il imaginait avec moi !

CAR9LF2E

 

17:52 Écrit par Loulou | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/02/2007

Petite mésaventure !

Parler d’un très beau spectacle ou d’un horoscope, c’est bien beau, mais ou j’en suis dans mon récit, moi !

 

Voici deux semaines un peu spéciales qui viennent de passer. Spéciale ? Oui un peu, il y a sept ans d’ici, le matin du dimanche 30 janvier une banale chute de vélo. Et me voilà, en période d’inactivité. Période qui allait me permettre de réfléchir à mon avenir, de penser et enfin de me réaliser ! Est-ce le passage proche de cette date qui faisait que je me sentais un peu bizarre ?

 

Il y a plus d’une semaine, un de mes collègues m’a proposé d’aller prendre un verre avec lui ! Oh ! Pas celui de l’autre fois, non pas ce type-là ! Celui-là semble calmé depuis l’autre jour !

 

Non un autre collègue plus sympa, mais pas du tout dans mes goûts ! Pour ça un petit retour en arrière :

 

Pendant l’été 2003, j’avais ressorti mes rollers à l’occasion des parades (parade qui n’a eu lieu qu’en 2003 à Liège) Lors de la première édition, j’avais rencontré un garçon. Nous avions sympathisé et c’est la première fois que je me sentais attirée par un mec ! Malheureusement, il y a eu de la maladresse de ma part ou un manque d’audace ! Mais toujours est-il qu’il ne c'est jamais rien passé entre nous !

 

Seulement au boulot, les rumeurs allaient dans un tout autre sens ! Si je m’y suis habituée et si cela ne me dérange pas trop ! Pour certains il en va tout autrement. Alors un jour au début de l’hiver, un collègue avec qui je prenais le bus presque tous les matins, me proposa d’aller prendre un verre.

 

Par manque d’expérience je lui répondis positivement ! Ce collègue est un vieux célibataire un peu rustre (certains n’hésitent pas à dire paysan) et qui aime boire. En plus question conversation à part le football, je ne l’ai jamais entendu parler d’autre chose !

 

Donc nous voilà attablés dans un café, il commande et ne veut pas que je boive autre chose que de l’alcool ! Les deux verres à peine sur la table, qu’il a déjà vidé le sien et en recommande deux autres. Moi, j’ai toutes les peines du monde pour en boire un, toujours par timidité je n’ose pas dire « non » j’ai la tête qui me tourne !

 

Il me propose d’aller autre part, je le suis dans un petit bouiboui ou il y a de la bonne musique. Un café dans le coin chaud de la ville, le carré ! Ce café est bien remplit et nous restons debout pour reprendre un troisième verre. C’est lui qui va les chercher ! Comme de bien entendu, il revient avec deux verres d’alcool. Le fait d’avoir marché un peu à l’air frais me fait du bien et là, je lui dis que non ! Plus d’alcool pour moi, que c’est assez et que je veux rentrer !

 

C’est comme ça que sens dire un mot, il me pousse contre le mur ! Une de ses mains me tient par en dessous du menton, il essaie de m’embrasser ! Je sens l’autre main se glisser sous mon pull et remonter vers ma poitrine ! Non, non, je ne sais pas bouger ! Mais je ne veux pas d’un truc pareil, son haleine mélange d’alcool et de tabac me donne la nausée ! Je parviens à me dégager, le repousse et lui dit de me laisser tranquille ! Fâchée, je sors du café, il me suit et s’excuse de son geste ! Je lui dis « bon ok ça va, ont n’en parle plus c’est du passé » Et nous n’en avons plus parlé depuis !

 

Et bien voilà c’est ce type-là qui m’a reproposé d’aller reprendre un verre avec lui ! Il espère peut-être encore quelque chose ? Mais de mon côté, c’est non ! Je pensais pourtant qu’après cette anecdote, il aurait compris et me laisserait tranquille !

90 point de vue de cointe

21:20 Écrit par Loulou | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

04/02/2007

L'horoscope des fées

L’horoscope des Fées :

 

La fée qui vous gouverne est la fée HOLDA

 

Elle est la reine des esprits Sylphes, qui apportent des opportunités à saisir.

 

w Quand elle s’est penchée sur votre berceau, elle vous a murmuré :

 

Tu cultiveras l’harmonie autour de toi

Tu seras d’une grande beauté

Tu envoûteras les hommes

Tu auras un esprit raffiné

Tu défendras les opprimés

 

w Réalisera-t-elle vos vœux en 2007 ?

 

- Quel sera mon mois le plus féerique ?

 

Soyez patiente ! La fée Holda ne réalisera vos vœux qu’en décembre. Mais ce dernier mois de l’année sera vraiment un moi magique. Si vous avez l’impression parfois d’être Cendrillon, vous vous retrouverez comme elle, la plus belle pour aller danser…et vous n’aurez pas la permission de minuit. Vous pourrez faire ce qu’il vous plaît, sans contrainte !

 

- Rencontrerai-je le prince charmant ?

 

Seules celles qui ne croient pas aux contes de fées ne le rencontreront pas. La fée Holda comblera vos vœux. L’amour sera présent au rendez-vous, mais vous aurez plus de chance de rencontrer l’homme de vos rêves en fin d’année, qu’en début d’année. 2007 marquera sans doute un tournant sentimental pour vous.

 

- Découvrirai-je la poule aux œufs d’or ?

 

La fée Holda mettra sur votre chemin un homme ou une femme qui tiendra la poule aux œufs d’or dans ses mains. Cette personne ne vous l’offrira pas, mais elle vous en fera généreusement profiter. C’est grâce à son influence qui vous pourrez progresser dans votre vie sociale ou professionnelle.

 

Voilà, c’est dans la newsletter de « Au féminin.com » !!!

pan6

 

19:54 Écrit par Loulou | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |