05/03/2007

Fin de l'été 2002

On laisse un peu l’actualité pour faire un petit retour en arrière vers ce fameux été 2002 !

 

Si j’ai déjà parlé de la première rencontre avec les gens de l’ASBL Alliàge, puis de ce flirt d’un soir. Il s’est passé beaucoup d’autre chose dans cette deuxième partie de l’année 2002.

 

J’habitais dans un appartement sous loué à un entrepreneur en sanitaire. Une société familiale provenant des cantons de l’Est. A peine remise de mon opération, voilà que je rencontre un des dirigeants de cette société. Dans la conversation, il me dit avoir acheté une ferme dans leur région natale et qu’ils ne renouvellent pas le bail du bâtiment. Ils partiront normalement début de l’année suivante.

 

Si je n’ai jamais aimé cet appartement d’un style « loft » attenant à un grand hangar assez lugubre. L’entrée se faisait par ce fameux hangar, il avait en plus la particularité d’attirer les araignées de ce hangar. Situé tout au fond, vraiment isolé du tout !  Il faut bien reconnaître que telle une cheville dans son cocon se transformant en papillon. J’y ai pu me transformer sans trop de soucis de voisinage !

 

Cela va être une nouvelle échéance qui commence doucement à me tarauder l’esprit !

 

Mais pour l’heure, cet appartement ce situe à quelques minutes du local ou Alliàge tient une permanence deux vendredi soir par mois (si mes souvenirs sont exactes)

 

Michèle, la fille qui m’avait un peu troublée le soir du 14 juillet lors du repas d’activité Alliàge, m’y avait (si l’on peut dire) donné RDV ! Pour rappel, elle souhaitait voir des photos d’un de mes voyages à moto.

 

Je n’avais pas retrouvée ces photos, mais timidement j’y suis tout de même allé ! Il y a quelques personnes vues le 14 juillet. J’y vois deux ou trois garçons connu et voilà que je suis présentée à une responsable fille. Elle me fait visiter la maison et m’explique les activités de l’ASBL. Nous retournons ensuite rejoindre les autres personnes. Après le petit mot du président, les groupes se forment, les garçons majoritaires se retrouvent dans la pièce de devant et les filles un peu en retrait vers le centre de la maison. Et chacune commence a raconter son vécu. Parmi les filles il y avait Jenny entrevue ce fameux 14 juillet, mais qui n’avait pas participé au repas du soir.

 

Elle me questionne, me parle plus qu’aux autres ! la soirée se passe et au moment de partir, elle me propose d’aller manger ou boire un verre au centre ville. Je dois bien avouer qu’étant encore un peu faible de mon opération et ayant déjà mangé avant la réunion, cette idée de m’inspirait pas beaucoup !

coin%20de%20fin%20dete%20petit

 

19:32 Écrit par Loulou | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.