10/06/2007

Une semaine relax

Tout compte fait, si je parlais du 29 mai, date anniversaire de mon opération. Les jours qui viennent de passer, me rappel aussi la période ou je suis resté hospitalisée et celle bien plus pénible de la convalescence chez moi !

 

Des températures élevées qui ne permettent pas de bien dormir et donc de ne pas récupérer convenablement.

 

Bon, je disais aussi qu’il n’y avait plus beaucoup de personne qui m’ont connue « d’avant » Hormis bien entendu à mon travail. Et justement comme ça en passant un matin près de la cafeteria de l’entreprise, je rencontre Robert. C’est un employé qui me connaît depuis mon entrée à la société. Une personne à qui il n’est pas bon de dire quelque chose de confidentiel. Tant, il est réputé pour colporter des rumeurs les plus nauséabondes sur le dos des gens.

 

Donc je suis une des cibles préférées depuis des années. Je ne m’étendrais pas sur ses motivations à se comporter comme cela ! Je penses qu’au travail, les gens sont « plus ou moins » habitués à ce personnage. Et que maintenant, beaucoup se moquent ouvertement de lui !

 

Voilà le fameux Robert qui me dit « Bonjour, ça va ? » Comme l’ont dit des milliers de fois !

Ma réponse : « Bonjour Robert, ça va ! » et je me dirige vers la machine à café.

« Cela va ? » me répète-t-il.

Réponse et je ne vais plus attention à lui.

 

Là, il insiste encore pour savoir si cela va « vraiment »  je n’ai pas l’habitude de mentir et quand cela va, ben cela va ! Je lui dis et à ce moment, il se lance ! La question qui trotte dans la tête d’un nombre incroyable de personnes « Toujours célibataire ? »

 

Et oui, je suis « toujours célibataire » Je ne lui dis pas les vrais raisons : je me sens bien comme je suis et pas envie de me prendre la tête avec des histoires de couples !

 

Alors pour le taquiner, je lui dis simplement « qu’il n’y a personne de valable à mes yeux, que je n’ai pas encore trouvée la perle rare » juste pour lancer comme un pavé dans la mare. Et permettre à son esprit de travailler un peu.

 

Un petit renvoi d’ascenseur car au boulot, beaucoup savent maintenant que je ne suis pas du genre à chercher ce genre « contact » Et l’on me prend même comme exemple, oui il est possible de vivre heureuse sans avoir quelqu’un à ses côtés !

 

08:21 Écrit par Loulou | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.