19/09/2007

Moments de réflexion !

Pour rester encore un peu sur les traces de mon passé. C’était à ce moment du mois de septembre que mon frère aîné se tua à moto dans un accident de la route. Cela se passa à moins de trois semaines de mon anniversaire de ma majorité.

 

Date d’anniversaire que j’attendais depuis mes 15 ans, depuis cette fameuse discussion avec ma mère au sujet de ma transsexualité. Discussion qui c’était vraiment très mal passée et qui me fit rentrer en enfer. Avec une mère hyper possessive et qui en même temps me rejetait. Il n’y avait que l’espoir d’atteindre ma majorité légale et enfin partir de chez mes parents, pour vivre comme je me sentais !

 

Le destin hélas en décida autrement et je dus encore attendre quelques années supplémentaires avant d’enfin pouvoir me réaliser !

 

Mais de tous cela j’en ai déjà parlé au début de ce blog. Alors pourquoi reparler de mon passé ? Simplement parce que ce week-end j’avais louée une voiture pour me permettre de faire des activités sportives, le vendredi à Nieuwpoort et le dimanche à Uden aux Pays-Bas.

 

Il m’était hélas impossible de faire cela en utilisant uniquement les transports en communs.

 

Donc me voilà partie sur les routes et autoroutes de notre charmant pays. Pour joindre l’utile à l’agréable, je ne fis pas les trajets les plus directs. Mais en prenant les chemins de travers ! Et voilà, « avant » je voyageais beaucoup à moto et forcément, il arriva bien un moment où je revis des endroits bien chargés en souvenirs !

 

La voiture louée avait une installation radio assez formidable, qui me permettais de capter mes émissions favorites sur Classic21, la meilleur radio que je connaisse !

 

Et voilà la conjonction, passage dans des lieux hautement chargés de souvenirs et l’écoute de la musique que j’aime, fît vraiment remonter plein d’émotion !

 

Il n’est pas souvent bon de courir sur les traces de son passé. En comprenant qu’il faut parfois laisser les bons souvenirs là ou ils sont. Au risque de revenir plus marqué qu’avant le départ. Ici, ce fut presque le contraire, comme un merveilleux regard sur le chemin que j’ai parcouru depuis tant d’années.   

21:07 Écrit par Loulou | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.