08/02/2008

La semaine est enfin finie !

Cette fois pas question de cinéma, bien qu’il y a encore quelques beaux films à voir pour le moment. Alors voici juste un résumé classique de la semaine. Une semaine de travail complète avec en plus pas mal de choses à faire ou à finir chez moi !

  

Lundi et mardi, j’avais donc des bricoles ici. Comme le temps était extraordinaire avec de la pluie et encore de la pluie, cela était plus facile pour rentrer tout de suite à la maison et se replonger dans les tâches en cours dans l’appartement !

   

Mais depuis mercredi, c’est le traditionnel parcours à pied pour revenir chez moi après le travail. Seulement ce jour-là, j’y ai encore eu droit au vent et à la pluie, avec tout de même une petite accalmie sur la fin. Dommage qu’il me manquait mon appareil photo. Car un ciel plombé avec le vent qui chassait quelques nuages, laissant apparaître ça et là un coin de ciel bleu avec les reflets jaunes de la nuit tombante. Tout ça dans un parc public désert ! Cela aurait bien mérité une petite photo.

   

Hier et aujourd’hui, une météo idéale. Alors c’était vraiment le grand tour ! Comme j’étais en forme, jeudi en plus des deux heures de marche, je me suis remise à la gym. Donc ce matin, la mise en route fut un petit peu plus dur que d’habitude.

   

La différence entre hier et cette après midi, il faisait plus chaud aujourd’hui et je marchais plus vite ! Résultat, une toute belle cloche sous le talon gauche. Très ennuyant pour la journée de demain.

   

Mais ce n’est pas tout ! En démarrant le parcours, je passe le long de l’eau sur le Ravel qui traverse la ville. Au file du temps, je regarde un peu plus chaque jour, ici et là, comme les fameuses coquilles qui balisent le chemin vers Saint-Jacques de Compostelle.

   

Avec la météo, il y a foule sur ce bout de pavés longeant la Meuse. Les plus dangereux sont les fameux cyclistes bétonnant qui se prenant pour un ou l’autre sportif de haut niveau, roulent à tombeau ouvert en slalomant entre les piétons ! Mais qu’importe le danger de renverser un enfant ou une maman avec son petit bébé, sur leur fier destrier, ils sont les rois du Ravel…

   

Je marchais donc en priant pour ne pas me faire percuter par un de ces fous roulant, lorsque je vois arriver des joggeurs. Sans trop y faire attention, lorsqu’ils arrivent à ma hauteur. Un petit signe « coucou » un petit mot sympathique et je reconnais Elena ! Et voilà. Cela me fait penser qu’ils exposaient les photos de leur voyage en Laponie. Après avoir raté la projection du diaporama, c’est toute l’expo que j’ai ratée vu quelle est terminée depuis le 31 janvier !

Loulou ou as-tu la tête en ce moment ?   

21:47 Écrit par Loulou | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.