07/09/2008

Et la fin !

Un envahissement des plus sympathiques au début. Nous sommes vraiment « amies » presque comme des ados, nous avons toujours quelque chose à nous raconter ! Comme ses horaires sont vraiment des plus flexibles, elle m’appelle, envoie des SMS à tout moment.

 

Tout cela ce passe sans trop de problème, sans aller plus loin. Sauf que fin novembre, je déménage. Et un déménagement, c’est toujours un point important psychologiquement. Un tournant dans une vie, changement dans tous les sens. Un grand moment ou tous les sens sont en éveille et beaucoup de portes ouvertes pour les autres.

 

Elle s’y engouffrera sans que je m’en rende vraiment compte. Une période de quelques mois ou d’autres personnes sont aussi « sur le coup » Franchement, j’apprécie d’être courtisée de cette façon. C’est Céline qui franchira la porte la première et je me laissa aller !

 

Là où cela devient difficile à gérer, je n’avais jamais imaginé avoir une relation lesbienne. En plus elle est pacsée avec une autre fille. Me voilà devenue en quelques semaines, maîtresse et amante lesbienne. Alors que je voyais plutôt la vie au côté d’un homme !

 

Situation bien trop difficile et trop destructive à vivre. Tout va à l’encontre de ma vision de la vie. Tromperie, dissimulation, mensonge pour ne pas éveiller de soupçon. Une personne qui à une compagne et une maitresse et qui fonctionne parfaitement de cette façon. Même si la maitresse devient l’attitrée, il y a beaucoup de chance pour que tôt au tard, cette personne remette en place ce schéma qui lui convient bien depuis des années !

 

C’est comme cela qu’un dimanche soir, après un week-end d’attende ! Je décidais de rompre !  


muppets 02 
  

16:44 Écrit par Loulou | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

rompre coucou, Loulou,
je crois être hétéro, car comme toi je vois ma vie qu'avec un homme et comme toi je n'en n'ai aimée qu'un et encore toujours.
devenir la seconde ou l'attitrée comme tu le décrie oui c'est bien ...au début et par le temps qui passe cela rend malheureuse, je ne sait pas si tu as ue raison de rompre car moi je l'aime toujours et j'en souffre mais bon comme tu dit un jours ou l'autres on ce fait jetée alors autant freiner les dégàts.
vien a toi,
une fille d'ostende

Écrit par : Carolyne-Moon | 08/09/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.