12/09/2008

Pourquoi !

Cette relation fut brève, quelques mois entre les premiers moments et la fin complète ! Car il faut bien avouer, que mettre un terme à une relation qui démarra doucement, puis s’emballa et fut riche de sentiments très puissants, ne fut pas une chose facile !

 

Entre les « non ce n’est pas possible, laisse moi ! » et les « réfléchis, prend le temps » il y eu beaucoup de petits arrêts ici et d’autant de relance de sa part.

 

Alors pourquoi le 24 août, après cette vision d’un vieux film et le passage d’un chanteur, Joe Cocker. Je me suis remise à y penser ? Nous nous sommes aimées sur fond de fin d’année, fêtes et cadeaux ! Et comme bien souvent, lorsqu’on veut en faire des cadeaux. Mais qu’on ne connaît pas encore très bien tous les goûts de l’autre. On choisit quelque chose qu’on aime en pensant qu’il ou elle l’appréciera aussi.

 

Et c’est comme cela qu'elle choisi un CD de Joe Cocker « Greatest Hits » car c'était son chanteur préféré ! Et ici qu’est-ce que je pouvais faire ? Woodstock, la révélation d’une autre vision du monde. Et une fantastique version de « With A Little Help From My Friends » sur scène avec le Grease Band qui restera à jamais gravé dans ma mémoire musicale !

 

Voilà c’est tout ce qu’il reste d’un amour impossible, un petit CD et des relents de nostalgie en écoutant certaines chansons J

cocker3

19:19 Écrit par Loulou | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

zamours arrête de te faire mal tu me fais pensée à moi quand je tourne et retourne mes sentiment pour le seul homme que j'ai aimée...tes souvenir te font mal et te retienne dans tes rêves, je sais, je ne peut moi-même tenir le livre en main qui contiens cette page que je dois tournée mais il faut essayer.

brises et bises de mer, tu veras tout s'aranges

Carolyne

Écrit par : Carolyne-Moon | 14/09/2008

Répondre à ce commentaire

bonjour Loulou,

je passe voir si tout vas bien...

bises,

Moon

Écrit par : Carolyne-Moon | 15/09/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.