22/11/2008

L'hiver est déjà là !

Deux semaines sans passer par ici ! C’est fou comme le temps file en ce moment. Une semaine à préparer un voyage à Alsdorf. Et l’autre pour essayer de comprendre ce qu’il se passe en ce moment dans le Slot Racing international. Et puis aussi pendant ces deux semaines, le moindre moment de temps libre est consacré aux cours d’Anglais.

 

De ce côté-là après la journée en Allemagne à parler un mélange de français et d’anglais. Lundi et mercredi, j’avais l’impression de comprendre tout le cours. Sauf après la pause de mercredi, un gros coup de fatigue et c’était de nouveau le blitz !

 

Depuis jeudi après midi, je sais pourquoi ! Mes deux collègues sont malades mais ils viennent malgré tout travailler. L’un d’eux se plaint toujours qu’il fait trop chaud et comme le chef n’est pas là, il veut imposer ses idées et ouvrir une fenêtre toute la journée ! Et comme il a beaucoup de copains qui passent lui dire bonjour, la porte reste souvent ouverte !

 

Alors ! Collègues malade + fenêtre et porte ouvertes = la petite d’ici qui chope aussi les microbes ! Voilà pourquoi tout d’un coup mercredi soir je ne me sentais pas bien !

 

Enfin hier j’étais en congé, donc pas bougé d’ici histoire de me soigner le mieux possible et bien au chaud. 

 

Et en parlant d’ici, ce matin il neigeait, en alternance des périodes de neige et de soleil, chouette pour faire des photos. Mais pas super pour se déplacer ! Sans ces problèmes de refroidissement, normalement ce samedi, j’étais à Bruxelles et demain dimanche, petit tour à Herentals. J’ai annulé Bruxelles et à l’heure actuelle, je ne suis pas encore certaine de partir demain matin pour passer seulement quelques heures à Herentals. 2h30 de trajet aller et autant au retour, à pied et en train en pleine saison hivernale et avec un très gros refroidissement, cela me fais franchement hésiter à sortir de chez moi !

  

Terrasse samedi 22 novembre 2008 005
 

17:23 Écrit par Loulou | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.