20/10/2010

Trouver un rythme

Pour l’instant je ne peux pas encore dire grand-chose sur l’adaptation à cette nouvelle vie. Si tout ce passe bien, je ne devrais normalement rendre visite au syndicat qu’une fois et cela en fin de mois. Pour ce qui est du reste, Forem, Onem, etc. les accords de la convention collective ne prévoient pas que je sois remise au travail, donc de ce côté-là normalement suis tranquille.

 

Hier j’ai rencontrée Francine, ma voisin d’en dessous, qui elle est +/- dans la même situation que moi. Sauf, qu’elle n’a pas demandé d’être mise à la préretraite, c’est son employeur qui l’a « poussé » vers la porte de sortie. Et pour elle cela semble assez difficile d’accepter cet état de fait.

 

Même sans en avoir l’obligation, elle est un peu la concierge dans l’immeuble. Alors elle m’a filé plein de tuyaux sur d’autres personnes aux alentours dans le quartier dans la même situation que nous. Mais eux bien occupés. Très intéressant, mais à cette période de l’année, je rate beaucoup de chose comme les inscriptions aux cours du soir ou à l’université du 3e âge. Donc je ne savais pas qu’il était possible d’y accéder à partir de 50 ans !

 

17:46 Écrit par Loulou | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.