26/11/2010

Une belle journée

C’est mercredi en regardant les infos sur le site de la RTBF (enfin, il me semble ou sur celui du journal le soir) que j’ai eu envie de participer à « Toutes en jupes » lancé par « Ni putes, ni soumises » pour la journée contre la violence faite aux femmes, qui est le 25 novembre en France.

 

Même si nous ne faisons pas (et j’espère jamais) partie de la France. Je m’y suis inscrite sur facebook et bien que je n’en ai plus portée très souvent ces derniers temps. Et cela, malgré le froid d’hier, j’en ai mise une de jupe.

 

En plus, il me semblait avoir pris du poids et qu’il m’aurait été impossible de mettre une seule des jupes encore dans ma garde-robe. La première essayée m’allait encore super bien ! Du coup, je me suis décidé à racheter un nouveau pèse-personne pour vérifier cette impression !

 

Et voilà j’ai passée une très belle journée, un peu comme si j’avais eu l’impression de revivre. Car même si un pantalon c’est bien pratique, il n’y a pas a dire on se sent mieux en jupe et on est bien plus féminine comme ça, à recommencer plus souvent.

 

 

sans titre12.jpg

12:56 Écrit par Loulou | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/11/2010

Soirée télé

Depuis ce weekend à Trier, j’ai beaucoup bricolé ici pour préparer un autre déplacement. Mais celui-là est un peu moins loin, Bruxelles. Donc une semaine qui est vite passée et d’où il n’y a pas grand-chose à raconter, si ce n’est d’avoir vu un film vraiment impressionnant.

 

Pour la deuxième fois en deux semaines, la RTBF2 présentait un beau programme pour la soirée du mercredi. D’accord il y a deux semaines c’était un documentaire et bien ici c’est un film de fiction. Mais ce film relate des événements qui se sont passés en Argentine entre 1976 et 1983. « Disparitions » réalisé par Christopher Hampton avec Antonio Banderas et Emma Thompson dans les deux principaux rôles est vraiment impressionnant. Il m’a fallut deux, trois jours pour me remettre tant il est incroyable et prenant !

 

 

Gaff143240388.jpg

16:50 Écrit par Loulou | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/11/2010

Weekend à Trier

Alors ce weekend à Trier, je m’en souviendrais ! Car la météo était vraiment mauvaise au départ. Bien que j’aie eu très souvent peur en rouler sous des trompes d’eau, avec parfois une visibilité quasi nulle. Je m’estime heureuse de ne pas avoir été à la place de toutes ces pauvres gens qui ont subit les inondations de ce weekend.

 

Bon ce voyage en Allemagne était pour une réunion de Slot Racing et en parlant d’amis dans ma dernière note d’il y a déjà une semaine, j’étais loin d’imaginer une telle soirée ! Alors que je pensais une souper entre une dizaine de convives, nous étions plus du triple. Oui une bonne trentaine de personnes de six nationalités différentes à la même table et dans une ambiance que je n’avais jamais connue.

 

Et que dire du lendemain en fin de journée, lorsque je me suis retrouvée dans les bras d’un américain. Cela m’a fait une drôle d’impression d’être serrée comme ça par un homme que je trouve vraiment sympathique.

 

Seulement entre les deux événements, il y eu aussi l’accrochage d’une aile de la voiture. En rentrant le soir à l’hôtel et en me parquant, j’ai touché une pilasse en béton. Puis le lendemain matin en passant dans le centre ville, je vois un beau bâtiment et en cherchant à me garer, c’est un enjoliveur de roue que j’abîme. Dur weekend pour la pauvre petite voiture !

 

DSC00010.jpg

12 - Bel-LMS24 Trier (D) 14 novembre 2010 006.jpg

22:33 Écrit par Loulou | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/11/2010

Interpellant

En effet comme écrit dans ma dernière note, je ne suis pas encore habituée à cette nouvelle vie. Il n’y a pas à dire mais cela reste un fameux changement et contrairement à ce que je pensais, il y a comme une impression d’avoir moins de temps libre !

 

Mais enfin, ce n’est pas pour cela que je suis restée éloigné de la blogosphère. Simplement, j’ai plusieurs blogs et moins de chose à y écrire, vu qu’en ce moment il y a moins de chose qui se passe dans la vie. (Un peu comme si en allant vers l’hiver, je rentrais aussi en hibernation)

 

Les journées se passent en bricolant beaucoup, car ces derniers mois j’avais un peu laissé un certain nombre de chose de côté. Mais aujourd’hui, j’ai envie de parler d’un film reportage vu hier soir sur la RTBF (et dommage de l’heure tardive auquel il est passé). Je veux parler de « La domination masculine » réalisé par Patric Jean.

 

Voici le résumé lu sur le site :  http://www.ladominationmasculine.net/

 

« Je veux que les spectateurs se disputent en sortant de la salle », c’est ce que disait Patric Jean en tournant « la domination masculine ».

Peut-on croire qu’au XXIème siècle, des hommes exigent le retour aux valeurs ancestrales du patriarcat : les femmes à la cuisine et les hommes au pouvoir ? Peut-on imaginer que des jeunes femmes instruites recherchent un « compagnon dominant » ? Que penser d’hommes qui subissent une opération d’allongement du pénis, « comme on achète une grosse voiture » ?

Si ces tendances peuvent de prime abord sembler marginales, le film nous démontre que nos attitudes collent rarement à nos discours. L’illusion de l’égalité cache un abîme d’injustices quotidiennes que nous ne voulons plus voir. Et où chacun joue un rôle.

A travers des séquences drôles, ahurissantes et parfois dramatiques, le film nous oblige à nous positionner sur un terrain où chacun pense détenir une vérité.

« La Domination masculine » jette le trouble à travers le féminisme d’un homme qui se remet en question. Une provocation qui fera grincer des dents…

Après le déterminisme social (les enfants du Borinage, lettre à Henri Storck) et la criminalisation de la pauvreté (la Raison du plus fort), Patric Jean s’attaque à nouveau à un phénomène social tabou : le patriarcat.

Alors je suppose que vous allez-vous vous dire : pourquoi est-ce si interpelant pour elle ? Oh, simplement que malgré les avancées faites dans la recherche d’un monde meilleur. Et au vu de ce reportage, je cumule peut-être beaucoup des risques encouru en tant que femme et aussi en tant que transsexuelle.

Bon, bien que cela me tracasse de voir chez certains hommes, une mentalité aussi négatif vis-à-vis de femmes. Cela ne va pas m’empêché de partir en weekend à Trier et y retrouver des amis.    

13:05 Écrit par Loulou | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |