03/10/2012

Frayeur

Voilà, je l’avais déjà écris sur l’autre blog juste après les événements. Mais bon, je recommence ici. Très, très grosse frayeur dimanche matin avec mon petit chat qui est tombé de la terrasse. Une belle chute de cinq étages ! Je me sens un peu responsable de ça, en me levant ce matin-là, je n’avais pas le moral, ni l’envie d’aller courir. Et cela bien que la météo soit excellente pour la course à pieds ! Alors je me suis mise à chipoter dans l’appartement, de son côté miss Zoé jouait toute seule et courait beaucoup dans tout les sens.

Beau temps oblige, la porte de la terrasse était ouverte et à un moment, j’entends un drôle de bruit pas habituel. Mais n’y fait pas trop attention. C’est un peu plus tard ne voyant pas la miss depuis un moment, que je suis allée voir après elle. Rien dans l’appartement et une fois arrivée sur la terrasse, une jardinière manquait à l’appel. Je compris d’un coup qu’elle se trouvait cinq étages plus bas, en regardant je ne vis pas ma petite Zoé. J’ai eu beau crier, pas de réponse ! Si ce n’est ma voisine du dessous qui me répondit et venait m’aider dans mes recherches sur le terrain. Pas de chat dans la rue, ni dans la cour de l’immeuble, pas de miaulement non plus en réponse à nos appels.

Nous l’avons finalement retrouvée dans le jardin de la maison voisine, allongée sur la pelouse avec un gros chat noir à ses côtés. Elle ne bougeait pas mais semblait +/- en bonne santé, excepté le museau en sang. Téléphoner à la vétérinaire puis direction son cabinet et visite temps bien que mal, Zoé ne se laissait pas vraiment toucher. Rien de cassé, piqûre d’anti-inflammatoire et d’antidouleur, gros stress et perte de poil en retour pour elle. Depuis elle ne bouge pas trop, les effets de la chute, des médicaments qu’elle doit prendre pendant cinq jours ? En tout les cas, je ne la reconnais plus beaucoup ma petite pupuce ! Il me semble que d’un coup elle a vieillit de plusieurs mois/années !

 

Zoé 001.jpg

 

15:48 Écrit par Loulou | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.