28/07/2016

Petit retour en arrière

Ce mois de juillet qui se termine tout doucement est un peu spécial cette année pour moi. Car il y a quarante ans d’ici, donc en juillet 1976, que j’effectuais mon plus beau voyage à moto. Comme beaucoup le savent peut-être déjà, mais j’ai toujours aimé la moto dans ma jeunesse. L’histoire commença probablement à l’époque (au milieu des années 60) où nous allions mes frères et moi avec nos parents voir les essais des courses à Francorchamps. Mais uniquement des courses automobiles, car deux choses nous empêchaient de voir les motos : la première était que mon père travaillait encore le samedi matin. Et la seconde, aux dires de ma mère, les essais du GP moto avait lieu uniquement le matin du samedi, je n’ai jamais pu vérifier si cela était vrai ou pas !

Ensuite mon frère aîné se mit à rouler avec un vélomoteur Honda CD50, qui à cette époque n’était pas encore bridée à 40 km/h. Pour avoir l’appellation « vélomoteur » il fallait juste qu’ils aient un système permettant de pouvoir pédaler pour le faire avancer. C’était tout simplement un système débrayable tout simple installé par le mécanicien du magasin, mais aussi assez dangereux au vu de la vitesse que pouvait atteindre ce CD50 Honda.

Et ensuite, ma rencontre avec la littérature motocycliste dans l’excellente revue « Champion » puis avec un Moto Revue parlant du renouveau des 24h du Bol d’Or. Et enfin en 1972/73 la découverte du Moto Journal qui restera pour moi la référence en matière de littérature jusque dans le milieu des années 90. C’est en lisant tout cela que me viendra l’idée de ce formidable voyage jusqu’au Cap Nord réalisé avec une petite Honda XL250. Plus de trois semaines de routes, des aventures incroyables et bourrées d’anecdotes font que quatre décennies plus tard, j’en parle encore comme si c’était hier.

10 soleil de minuit hauteur de Tromso.jpg

15 sur la route avant Alta.jpg

32 - Moto et falaise du Cap Nord.JPG

  

 

 

16:19 Écrit par Loulou | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.