25/08/2016

Mauvaise année

Bien, depuis le début du mois et ce fameux weekend « H.Potter et Bug Show » suivi de beaux coups de soleil. On a quand même repris les footings, et au Sart Tilman pour ne pas changer. On y va tant que c’est encore possible d’y aller, profiter de la relative fraîcheur des sous-bois lorsque la météo est caniculaire comme pour le moment. Puis aussi pour profiter de courir hors circulation et hors ville, là aussi dans une relative tranquillité.  Bien que de ce côté-là, on remarque bien que les vacances touchent à leurs fins. Beaucoup plus d’étudiants présent, beaucoup plus de joggeurs également, dont un grand nombre ne tiendront probablement pas plus longtemps que ne dure un été.

Ici la reprise post douleur au mollet gauche s’est bien passée, sur un rythme un peu trop rapide. Mais bien quand même. Pourtant je pense que 2016 sera définitivement une année maudite pour les footings de la petite d’ici. Car mardi, j’ai pris ma plus belle gamelle de ma vie ! Et pour tout dire, la seulement troisième en plus de quarante ans de sport pédestre. La première fut lors d’un stage d’entraînement à Vittel avec le club. Une idée de l’entraîneur de nous faire sauter au-dessus des barrières de steeple, ici avec 1,62 m de hauteur, je n’avais pas beaucoup de chance d’y arriver ! Mais pas de bobos sur ce coup-là. La seconde, déjà au Sart Tilman, lors d’un footing relax avec un ami style séance papotage active. Je me suis pris une branche au sol avec un pied et se fut quatre semaines de plâtres pour une sévère entorse. Et voici maintenant la troisième chute de mardi dernier, dans un petit chemin de terre emprunté tout à la fin, il restait moins de trois minutes de course. Un beau croque en jambe d’un rocher au sol et me voilà sur le toit, les paumes des deux mains bien écorchées. Ce qui n’est pas pratique pour taper sur un clavier. Écorché également le bras gauche et douloureux aussi, puis vive douleur également sous ce bras-ci. Peut-être une côte touchée, en tous les cas, c’est pénible en ce moment surtout pour dormir. Ici c’est le deuxième jour après la chute et j’ai l’impression de découvrir des nouvelles douleurs à chaque mouvement, dur, dur de vieillir ! 

Bus Woodstock 1969.jpg

14:47 Écrit par Loulou | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.